Quelle banque pour une sci ?

Dans le cadre de l’acquisition d’une résidence secondaire à vocation locative, ou encore pour faciliter la transmission de patrimoine immobilier, la création d’une société civile immobilière, le plus souvent connue sous son sigle SCI, s’impose. Ce statut est avantageux sur le point de vue fiscale, donations successives, immobilier d’entreprise et gestion immobilière. Cependant, il présente aussi certains inconvénients liés à la création, et surtout au financement. En effet, il est d’autant plus difficile de trouver la banque propice pour contracter un prêt SCI. Continuer la lecture de Quelle banque pour une sci ?

Une SCI de construction vente : quels avantages pour l’investisseur ?

Architecte, investisseur ou particulier, vous désirez vous lancer dans la construction et la vente immobilière. La création d’une SCI ou Société Civile Immobilière est très avantageux pour les investisseurs notamment sur le partage des bénéfices et le régime d’imposition fiscale. En effet, la création d’une SCI revêt beaucoup d’avantages pour les professionnels de la construction et  de la vente immobilière. Toutefois, il faut remplir certaines conditions pour pouvoir envisager ce statut.

Quelles sont les options possibles ?

Face à un besoin de productivité ou un élargissement de ses activités, l’entreprise peut parfois envisager d’acheter, de construire un nouveau bâtiment ou de faire une extension de l’existant. La location est également une option possible. Mais dans tous les cas, il faudra surtout évaluer si votre besoin est temporaire et ou permanente. De même, il faudra estimer quel sera le coût de cet investissement pour votre entreprise. L’avis d’un conseiller financier pourra vous être nécessaire pour bien évaluer chaque option possible. Pensez également à l’impact de votre décision sur le futur, notamment sur le long terme.

Créez un plan d’affaires

La condition du bon déroulement de votre projet dépend avant tout d’une bonne prévision budgétaire.

Pour ce faire créer un plan d’affaires pour déterminer quel sera le coût de votre projet, faites une estimation réaliste afin de bien déterminer aussi si votre entreprise supportera ces charges ou devra trouver un financement.

Avoir un permis de construction en règle

Tous les travaux du bâtiment, que ce soit la construction, la rénovation ou l’extension, nécessitent toujours un permis. Réalisez les formalités sans attendre, sinon cela affectera des retards sur le commencement des travaux.

Confiez votre projet à des spécialistes

Si le service d’un bon architecte peut être coûteux, il garantira toutefois la qualité des travaux. Au contraire, le choix de professionnels inexpérimentés  affectera des pertes, lorsqu’il faut corriger les défauts de construction plus tard.

Les coûts temporels du projet

Il ne faudra pas sous-estimer le temps affecté au projet, car cela pèsera sur l’exploitation de l’entreprise.

Les activités sont gelées le temps que les travaux ne sont pas terminés, cela affectera sur le rendement de l’entreprise. C’est pourquoi, il convient parfois d’engager un maître d’œuvre qui pourra chapeauter la main d’œuvre et optimiser la gestion temporelle du projet.